La fin du monde en couleurs

Pendant l’année 1993, mon père parlait beaucoup de « la fin du monde », peut-être devinait-il la prochaine fin de « son monde », de sa vie ?

Selon lui, le manque d’éthique, d’humanité et de conscience, du néolibéralisme « sauvage », qui avait vraisemblablement triomphé partout, allait conduire les sociétés humaines vers un destin tragique.

Si ces anticipations ont été confirmées ou non…on ne le sait toujours pas.

Je me demande donc si cette série d’œuvres, sont une expression de ses cauchemars de destruction totale.

Cette série de peintures, me fait penser à « ce monde » dont me parlait mon père : éventré et chaotique.

Comment sont les entrailles du « monde » ? Lorsque tout explosera en morceaux, quelles seront les couleurs qui se répandront ? Comment verra-t-on, à la lumière du jour, le sang, les larmes et les excréments du « monde » ?

Ces œuvres me font penser que l’enfer qu’imaginait mon père, est rempli de beauté.

Le jour où tout explosera, peut-être pourrons-nous voir au final, comme dans un miroir en apothéose, toute la vie et l’allégresse gâchée, le bonheur que nous les hommes, n’avons su atteindre.

© 2019 by Altamira Films.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now